Menu
Menu

Contenu original mode d’emploi

Miser sur l’original : erreur, risque ou nécessité ? Les votes sont ouverts !

Le rédacteur Web n’écrit pas pour lui-même. Par ses qualités d’écriture et sa connaissances des mécanismes de référencement sur le Web, il se tapit dans l’ombre pour guider ses clients sous les feux de la rampe. 

À chacun ses cartes ! D’ailleurs comme chacun le sait, le plus important […], ce ne sont pas les cartes mais ce qu’on en fait ». La référence vous évoque des souvenirs ? Rappel ici (qui a déconseillé de débuter un article par une parenthèse?). C’est sous couvert du contenu original ! 

L’originalité n’échappe pas à la règle : il s’agit de dompter sa curiosité au service du texte.

Derrière l’originalité, réside un doute : si je suis trop différent, serai-je pris au sérieux ? Bien exploitée, l’originalité vous procure le statut de précurseur. À double tranchant, vous n’en serez guère surpris, sauf si vous n’avez pas encore lu mes astuces sur les recherches en rédaction Web et les citations d’auteurs controversés

Prêts pour une nouvelle séquence d’astuces ? Contenu rédactionnel original, mode d’emploi en trois principes !

1/ l’ego-analyse : original sur le fond

original sans son contenu rédactionnel - analyse du sujet personnalisée - isalys rédactrice Web - isalys rédige

Non non, il ne s’agit pas d’une psychanalyse par vous-mêmes ! Il s’agit de noter vos premières réactions à la lecture du thème, du sujet, des mots clés etc. En résumé, avant de débuter le travail de recherche, laissez votre première sensation vous guider. L’originalité se définit par son caractère unique, à l’image de la combinaison unique entre notre savoir, notre sensibilité, nos convictions, notre style. 

Vous l’aurez compris, rédacteurs et rédactrices, si vous voulez rédiger un contenu original, le raisonnement tout entier débute par vous-mêmes. Les recherches sont reléguées au rang d’instruments, ce qui n’enlève rien à leur importance.

La beauté d’une mélodie puise ses racines dans l’imaginaire d’un compositeur, mais ses fleurs s’élèvent sur l’harmonie de l’orchestre.

Prenez confiance ! Vous avez toutes les ressources en vous ! 

2/ la transverse touch : original sur le fond, allons plus loin !

original dans son contenu rédactionnel - approche transverse - isalys rédactrice Web - isalys rédige

Si vous débutez votre travail d’analyse du sujet par vos premières impressions, un mécanisme naturel va s’opérer : l’association d’idées ! Et vous allez devoir fournir un effort très intense de…lâcher-prise. Ainsi qu’une prise de notes rocambolesque. Don’t panic ! 

Si vous associez des concepts au sujet, c’est que lien entre eux il existe. Un lien surprenant, mystérieux et parfois inexplicable. Mais à la manière des des amours souterraines, vous n’avez pas forcément d’expliquer pour que les lecteurs comprennent. Cette association d’idées vous enrichira même de quelques précieux « presque suggérés, à peine dits ». 

En résumé, vous allez divaguer dans des domaines se rapportant plus ou moins au sujet. En exploitant votre pensée, vous allez offrir du relief à votre rédaction. Les liens les moins directs vous permettront de relever le contenu de nuances (humour, émotion etc.). Cette audace contribue de fait à un contenu rédactionnel original. Elle augmente certes la durée que vous accordez à vos recherches, mais le résultat sera unique. Un client conquis ne gaspille pas son précieux temps à chercher un autre rédacteur. De même, la fidélisation de votre clientèle vous allège de la mission délicate de prospection. Gagnant – gagnant ! 

On ne perd jamais son temps, on l’investit ailleurs.

3/  Three styles : original sur la forme

original dans son contenu rédactionnel - écrire dans plusieurs styles - isalys rédactrice Web - isalys rédige

Parlons dosage… J’ai constaté, d’expérience, qu’il est possible de réconcilier l’être humain avec les vertus indiscutables de l’originalité en appliquant la règle des trois styles ! 

Pourquoi un titre en anglais ? À cause de la proximité avec l’expression « free style ». J’aime rappeler que l’originalité permet une grande liberté d’écriture et de créativité. Mais revenons à notre concept. Le principe est simple : revendiquer votre originalité (qui souvent sera une signature de votre style) tout en prouvant votre capacité à écrire de manière plus lisse. 

Ne rejetez pas le style neutre ! Rédiger de manière plus classique vous permet d’entretenir la force de votre originalité. Impossible donc de lasser l’audience ! Par ailleurs, en gardant un pied sur les sentiers traditionnels, vous conservez, par mimétisme, l’apparence rassurante du rédacteur professionnel. 

Misez sur deux styles originaux. Pourquoi donc ? Afin de ne pas être catégorisé évidemment ! Si vous êtes associé à un style d’écriture, vous intégrez de fait une catégorie de style et à moins d’y entrer par la grande porte des meilleures plumes, votre visibilité et votre singularité s’évanouissent dans la foule. 

Comment faire ? Écrire régulièrement dans deux styles distincts, en plus du genre neutre. Les possibilités ne manquent pas. Attardons-nous sur quelques exemples. 

3.1/ Méli-mélo d’émotions :

Option à choisir si vous aimez écrire pour provoquer une réaction émotionnelle. Vous pouvez ainsi jongler entre la mélancolie, l’humour ou la colère par exemple. 

La prose poétique convient à la mélancolie et passe par l’emploi de phrases plus longues et imagées. Il s’agit de projeter le lecteur dans une situation. L’emploi successif de phrases interrogatives et exclamatives correspond davantage à un texte humoristique. L’humour fonctionne également parfaitement lorsque se mêlent des phrases longues et courtes, des envolées comiques entrecoupées de pauses pour les idées importantes. La colère quant à elle se prête à un style polémique, percutant, quasi télégraphique. 

3.2/ les langages contraires :

Je prendrai l’exemple d’un rédacteur dont le talent ne fait pas l’ombre d’un doute. Il a notamment réussi le tour de force des langages contraires. De quoi s’agit-il ? Il est capable d’écrire des articles d’un style classique et riche tout aussi bien que dans un langage « fun » et moderne.

Son contenu est original dans chacun des cas mais sa véritable singularité réside dans sa faculté à marquer les esprits dans les deux styles.

Caricaturons… Il est tout aussi capable de contrer les accusations de lourdeurs stylistiques infligées à Honoré de Balzac que de parvenir à cette conclusion : « Déso pas déso, j’ai un crush pour Bigflo et Oli. Ils sont pas BG mais ils sont trop frais ».

Évidemment, les réfractaires y verront le signe d’une double personnalité ou l’étape d’une quête identitaire. Mais pour les plus lucides, le rédacteur en question relève le défi de la communication intergénérationnelle. Le sésame en somme de l’audience absolue.  

3.3/ et quid des images ?

Qui dit contenu rédactionnel original ne dit pas forcément images décalées. Le mieux est l’ennemi du bien, parfois. Les images remplissent des fonctions claires : aérer votre texte surtout s’il est long (comme celui-ci, êtes-vous toujours là ?) et illustrer vos propos.

Vous disposez d’un très large choix pour télécharger des photos « classiques » libres de droit à détourner en utilisant le site Canva qui vous permet de réaliser des montages très simplement. 

Vous souhaitez utiliser des images décalées? Voici mon coup de cœur en la matière : la banque d’images gratuites/catégorie « whimsical » (fantasque en français) de Ryan McGuire, un photographe américain aussi drôle que talentueux. Toutes les images de cet article proviennent de cette banque. Elles font leur petit effet n’est-ce-pas ? 

Alors, êtes-vous prêts à lâcher prise ? 

©un contenu rédactionnel original par Isalys Roux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *