Menu
Menu

Les recherches en rédaction Web

Rédactrice Web : un métier qui se résume à l’art d’écrire ? La réponse est nette : absolument pas ! Les recherches en rédaction Web conditionnent directement la qualité des articles. Et plus encore ! Crédibilité professionnelle, originalité et visibilité : autant de défis à relever impérativement !

Négliger le travail de recherches constitue une erreur. L’approfondir requiert certes du temps mais c’est un pari gagnant !

Les recherches en rédaction Web marquent en somme une différence dans le métier. Oui, la rédaction Web n’échappe pas à la règle : la qualité relève avant tout d’une question de personne. Le travail d’étude préalable forge en effet une image professionnelle factuelle et inattaquable. Si vous l’associez à la singularité de votre style, vous offrez la garantie d’un contenu réellement unique. 

Le contenu unique. Risqué ? Indispensable ? 

comment faire des recherches en rédaction Web - prendre le temps de fournir un travail de qualité - isalys rédige

Il existe deux manières de communiquer. À partir des mêmes informations, vous pouvez soit écrire sur le moment une réplique des contenus existants et/ou populaires, soit élargir votre vision et en livrer une nouvelle version.

1/ diffuser en temps réel

Dans le premier cas, vous adoptez une stratégie de l’instant. Vous décidez de faire comme la concurrence, vous partagez avec elle la même approche envers la même audience.

1.1/ une option anxiogène et chronophage :

Cela vous impose de suivre en permanence les publications porteuses et de réagir au diapason. Vous y consacrez donc du temps. Beaucoup de temps, au détriment d’autres pans de votre métier. Posez-vous simplement une question. Qui retient l’attention ? Vous-même ou bien le buzz du moment ? La prochaine fois, ces internautes viendront-ils lire votre contenu ? Se souviendront-ils de vous ? S’il est séduisant de surfer sur la popularité, on ne peut pas réellement parler de stratégie tant cette option n’offre aucune garantie.

Être le premier à relayer l’information ? Quel intérêt ? Vous en perdez aussitôt le monopole. Il réside dans la réactivité une approximation d’écriture, un stress de présence, une comparaison avec les autres productions. Bref, ce choix est définitivement anxiogène.

1.2/ un choix risqué : 

Parfois considéré comme un média, l’information par Internet comporte cependant un risque désormais de notoriété publique, les « fake news ». Ou fausses informations dans sa version française. Elles portent sur des sujets populaires : scoops sur les célébrités, effets d’annonces politiques ou invention d’anecdotes insolites par exemple. C’est indéniable, elles sont très efficaces pour attirer les internautes et les faire réagir. Mais ne soyons pas dupes !

Elles cachent souvent des intentions, elles peuvent servir par exemple d’emballage à des publicités, inciter les internautes au « clic » et à la consommation.  Ce contenu génère une méfiance grandissante. Il concentre l’attention de l’internaute uniquement sur la vérification de la réalité de l’information. Si vous négligez le contrôle, vous exposez et fragilisez en fait votre crédibilité professionnelle.

Au final, cette communication en temps réel revêt un caractère dynamique et grisant. Mais cette option procure aussi la sensation faussement rassurante de coller à l’actualité et de ressembler à ce qui existe déjà, c’est-à-dire ce qui a reçu une approbation initiale. L’actualité n’est pas utile si nous adoptons un point de vue unique et n’en retirons rien. L’approbation ne nous mène nulle part si elle nous érige au simple rang de détail de l’Histoire. Paradoxalement, plus on se rapproche de ce qui existe déjà et plus on se rend invisible.

Miser sur les recherches : un bon compromis !

2/ prendre du recul

Dans le deuxième cas, vous misez sur une stratégie de patience. En effet, vous décidez d’aller plus loin que la majorité de vos concurrents. C’est-à-dire ? Vous faites trois choix simultanés : celui de l’instant auquel vous communiquez, d’une approche nouvelle de la thématique (alors portée dans votre zone de confort) et de l’effet de surprise. Vous décidez de prouver aux internautes qu’il reste encore beaucoup à dire sur les sujets qui les intéressent ! Sans nier l’impact de la popularité sur la visibilité, vous en faites alors un usage pertinent.

Pas facile de renoncer à la dynamique de l’instant T. Pourtant, en quelques essais, vous constaterez qu’en réalité cette communication en temps réel pénalise votre qualité d’écriture, parce qu’elle vous contraint à écrire dans l’urgence. Vous expérimenterez aussi un plaisir professionnel sous-estimé : celui de l’enquête ! Car c’est bien ce dont il s’agit.

Techniques de recherches en rédaction Web :

Des techniques ? En effet. L’efficacité des recherches repose à la fois sur la curiosité et l’application d’une méthode. Je vous livre ainsi ma recette personnelle ! À diffuser sans conteste si elle vous plaît.

En effet, contrairement aux idées reçues, le rédacteur ne surpasse pas uniquement l’intelligence artificielle par la palette du style mais aussi par la profondeur et la variété de ses recherches.

Partageons nos armes pour que ce progrès technique se limite aux stricts apports qu’il génère.

les recherches en rédaction Web - citation Pierre Joliot - recherche et créativité - isalys rédige

Cette affirmation porte initialement sur la recherche scientifique. Elle prend pourtant la même dimension lorsque nous la rapportons à la rédaction Web.

Nous avons notre propre moteur de recherche : il tient à notre sensibilité. Contrairement à l’intelligence, elle ne se réduit à aucun calcul savant et n’ouvre aucune porte à l’artifice !

Structurer avant de rechercher :

Quel rapport entre la structure et les recherches en rédaction Web ? Pourquoi dans cet ordre ? 

Rapporter votre pensée à une structure vous permet de cadrer vos recherches. Vous obtenez ainsi une première vision d’ensemble de l’intérêt et la densité de votre contenu et vous gagnez du temps. Fini de naviguer au hasard des pages de résultats, vos recherches servent le message que vous véhiculez !

Je vous vois venir. Oui, nous n’avons pas toujours l’initiative de l’orientation du contenu, de son plan parfois. Il nous arrive (souvent) de respecter un brief. Halte au syndrome de l’imposture ! Le client est roi mais vous êtes son meilleur conseiller, il a besoin de confronter ses idées à votre expertise. Oui, je l’admets, il n’en a pas forcément conscience de prime abord, ce qui est logique d’ailleurs. Vous devez être capable de vous projeter avec ses intentions. Ce n’est pas son rôle. Soyez donc force de propositions. Avec des arguments solides, jouez donc la carte du dialogue !

Comment procéder ? Nous avons tous une méthode de réflexion individuelle. Mais elle revient souvent à de l’association d’idées ! Il existe un concept en la matière, celui du « mind-mapping« . Une image plutôt qu’un long discours ? Naturellement ! Prenons l’exemple de la propriétaire d’un gîte en Corrèze, me sollicitant pour un article qui met en valeur le cadre de son établissement. En résumé, un voyage imaginaire sur place. 

Voici le premier cheminement de ma pensée. 

J’opère ensuite des regroupements et élabore mon plan, mais j’ai déjà une idée précise des recherches que je vais effectuer. Mon objectif ? Mettre en valeur le caractère du cadre, son authenticité, son âme, sans négliger les aspects pratiques. 

Si le sujet vous est méconnu, n’hésitez pas cependant à faire une première lecture de ses généralités.

Amener le sujet dans d’autres univers

Vous allez le constater par vous-même : lors du « mind-mapping », vous allez divaguer. Une horreur ? Pas du tout ! Votre cerveau vient d’établir une connexion entre deux thèmes apparemment sans lien. Faux ! Cette action de votre cerveau prouve qu’il existe une passerelle entre eux. Cette passerelle est un atout majeur. Vous en doutez ? Explications ! 

Nous avons tendance à nous enfermer lors de la rédaction dans un champ lexical, face à une « cible internautes » identifiée. Au fil du temps, l’intérêt de cette audience stagne voire régresse. Plus vous ouvrez votre contenu et plus nombreux sont les cercles impactés

Comment amène-t-on une thématique à d’autres univers ? Naturellement d’une part lors de la réflexion, à condition de ne pas se freiner en se focalisant sur les mots clés. En rapportant par ailleurs la thématique à l’Histoire (origines), à l’art, à la littérature, à la sociologie. En comparant avec d’autres pays. Comprendre l’anglais : un atout INDÉNIABLE !

Préférez la leçon à la description !

Difficile d’imaginer les ressources de « simples » détails. Se limiter à la description risque de rendre la rédaction fade et commune. 

Voici donc l’une de mes astuces préférées : mettre en perspective. De quoi s’agit-il ? Explications par un exemple. 

En effet, je cite dans cet article Pierre Joliot, petit fils de Pierre et Marie Curie, éminent chercheur français. Ce dernier naît le 12 mars 1932. Nous précisons souvent les dates, par simple habitude, sans les mettre en valeur. Pourtant, le 13 mars 1932, Adolf Hitler obtient plus de 30% des suffrages au premier tour des présidentielles. Certes, les deux événements ne sont pas directement liés. Mais de toute évidence, Pierre Joliot grandit dans un contexte familial ET historique d’une grande influence dans sa vie.

Lister les informations déjà véhiculées par la concurrence

Vous optez certes pour une stratégie de patience. Il ne s’agit pas cependant d’ignorer les informations pertinentes déjà accessibles sur la Toile. Vous bénéficiez d’un avantage indéniable : ces informations diffusées ont déjà évolué. Elles ont inéluctablement suscité des réactions. Les internautes les ont soutenues, critiquées : une véritable mine d’or d’informations

Mais aussi le début d’un travail méticuleux que l’on aime…ou pas ! 

recherches en rédaction Web - importance des détails - citation Amélie Poulain - isalys rédige - isalys rédactrice Web

Il vous revient donc de vérifier les informations véhiculées par la concurrence d’une part et de lire et analyser les commentaires recueillis, mais aussi la personnalité des commentateurs. Se dégage-t-il une tendance ? Pourquoi ces réactions ? Intéressez vous aux points faibles de la concurrence. Si votre client a les mêmes points faibles, vous pouvez ainsi anticiper et les nuancer lors de votre rédaction. Et si ce n’est pas le cas, quelle aubaine ! Vous voilà avec des arguments forts : votre client cesse de livrer des prestations de qualité, il se hisse au-dessus de la concurrence.

Le petit plus de l’interview

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas difficile d’obtenir une demande d’interview par visio-conférence ou mail, à moins bien évidemment de s’adresser à des personnalités dont la stratégie de communication est verrouillée au détail près. 

Vous devez au préalable préparer minutieusement votre demande, l’argumenter en présentant les bénéfices que votre contenu apportera à la personne. Vous pouvez saisir l’occasion pour demander des photos à utiliser librement. Vivement conseillé : proposer une lecture de contrôle avant de remettre vos travaux à votre client. 

Une interview ? L’exercice peut paraître en effet stressant. Pour autant, si plusieurs contributeurs sont impliqués, vous multipliez les probabilités de partage de votre contenu : une visibilité alors acquise par un acte fondamental de politesse !

Êtes-vous prêts à utiliser tout ou partie de cette méthode personnelle ? Vous a-t-elle donc convaincus ? Quelles sont vos astuces pour rendre vos recherches en rédaction Web plus performantes et plus personnalisées ? La séquence « confidences pour confidences » est ainsi ouverte en commentaires !

©les recherches en rédaction Web par Isalys Roux

Ma méthode de recherches en rédaction Web vous semble assez complète et originale pour les contenus que vous rêvez de poster ?

Et si vous je expliquais pourquoi je suis votre rédactrice Web ? La réponse ici. Et si je vous prouvais que la force de mes recherches est reconnue ? La plateforme QualiContent m’a attribué le trophée de la culture. La preuve sur QualiContent/accueil/trophées/culture

À bientôt pour de nouvelles astuces ! 

3 thoughts on “Les recherches en rédaction Web”

  1. bettina MESCLON KERSTENS dit :

    Très pertinent chère Isalys, comme toujours. La rédaction web est une source de plaisir et même de joie pour quelqu’un de curieux comme moi; et si… Pour les recherches, je joue à et si j’étais un enfant, ou bien si j’étais une personne seule, ou une personne handicapée, je change de peau et je cherche des réponses, des pistes et ensuite j’écris. Faire de la rédaction web un théâtre et être metteur en scène ou acteur ou musicien, la valeur ajoutée je crois. Bon dimanche

    1. Isalys Roux dit :

      j’aime beaucoup ce point de vue chère Bettina ! Un exercice si difficile à réaliser de changer d’angle et de point de vue. La preuve d’une grande sensibilité et d’un don d’écoute et d’attention rare ! Très bon dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *